Cahier n° 18 : Tandis que sous le pont… Ponts et ouvrages d’art en Essonne

Sur le territoire des Portes de l’Essonne, une très belle construction du XVIIIème siècle, le pont des Belles-Fontaines, a attiré notre attention sur « l’invisibilité » des ponts et ouvrages d’art. Nous passons la plus part du temps dessus sans même nous en apercevoir.

Comment et pourquoi parler des ponts en banlieue ?

De par sa situation au sud de la capitale, notre département est traversé depuis longtemps par des saignées, qui peuvent être des obstacles aux échanges et la mobilité : la Seine et les rivières, les voies de chemin de fer, les routes et autoroutes, les grandes infrastructures comme l’aéroport d’Orly… Il a fallu réaliser une quantité incroyable d’ouvrages de franchissement pour les piétons et les vélos, les voitures à cheval ou à moteur, le train…

Différents contributeurs croisent les approches, parlent de l’histoire des ponts et de projets pour rendre notre banlieue essonnienne plus passante et accessible. Les ponts et ouvrages d’art sont ici tour à tour des éléments importants du développement de la banlieue, des objets techniques et patrimoniaux, des sujets privilégiés pour les artistes, des supports d’ouvertures paysagères rares et des leviers de projet pour se réapproprier le territoire.

Sommaire

Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture, janvier 2012.

Description : 108 pages, illustré. ISBN : 978-2-9538890-0-0

Exposition itinérante : « Tandis que sous le pont… Ponts et ouvrages d’art en Essonne » 

Commandez la publication en ligne, au 01 69 38 07 85 ou à infos@maisondebanlieue.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.