Cahier n° 18 : Tandis que sous le pont… Ponts et ouvrages d’art en Essonne

Sur le territoire des Portes de l’Essonne, une très belle construction du XVIIIème siècle, le pont des Belles-Fontaines, a attiré notre attention sur « l’invisibilité » des ponts et ouvrages d’art. Nous passons la plus part du temps dessus sans même nous en apercevoir.

Comment et pourquoi parler des ponts en Essonne ?

De par sa situation au sud de la capitale, notre département est traversé depuis longtemps par des saignées, qui peuvent être des obstacles aux échanges et la mobilité : la Seine et les rivières, les voies de chemin de fer, les routes et autoroutes, les grandes infrastructures comme l’aéroport d’Orly… Il a fallu réaliser une quantité incroyable d’ouvrages de franchissement pour les piétons et les vélos, les voitures à cheval ou à moteur, le train…

Différents contributeurs croisent les approches, parlent de l’histoire des ponts et de projets pour rendre notre banlieue essonnienne plus passante et accessible. Les ponts et ouvrages d’art sont ici tour à tour des éléments importants du développement de la banlieue, des objets techniques et patrimoniaux, des sujets privilégiés pour les artistes, des supports d’ouvertures paysagères rares et des leviers de projet pour se réapproprier le territoire.

 

Sommaire :

♦ COMMENT ET POURQUOI PARLER DES PONTS DE L’ESSONNE

Pascal Martin, président, François Petit, directeur de la Maison de Banlieue et de l’Architecture.

♦ PONTS DES PORTES DE L’ESSONNE

François Petit, Patricia Wilhelm-Chevallier, Maison de Banlieue et de l’Architecture.

♦ LE PONT DES BELLES FONTAINES

Patricia Wilhelm-Chevallier, Maison de Banlieue et de l’Architecture.

♦ L’AQUEDUC DES EAUX DE LA VANNE

Valérie Kauffmann, Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de l’Essonne.

♦ LES PONTS DE LA SEINE A TRAVERS QUELQUES CARTES POSTALES

Maison de Banlieue et de l’Architecture.

♦ DES PASSERELLES POUR UNIR LES BERGES DE LA SEINE

Patrick Thépin, Agence d’urbanisme et de développement Essonne-Seine-Orge.

♦ DOURDAN, DU PONT-LEVIS AUX PONTS DORMANTS

Damien De Nardo, Caroline Merlin, musée du château de Dourdan.

♦ L’ÉVOLUTION URBAINE D’ÉTAMPES A TRAVERS SES PONTS

Aurore Dallerac, ville et pays d’art et d’histoire de la communauté de communes de l’Etampois.

♦ BERCHERE : DES PONTS PITTORESQUES (DIGNES D’ETRE PEINTS !)

Sylvain Duchêne, musée de la communauté de commune de l’Etampois.

♦ PEINDRE LES PONTS DE BRUNOY

Magali Botlan, musée Robert Dubois-Corneau, Brunoy.

♦ LES PONTS DU DOMAINE DÉPARTEMENTAL DE MÉREVILLE

Patrice Gagé, domaine départemental de Méréville.

♦ DU RAIL AU MOUSQUETON, LE VIADUC DES FAUVETTES

Béatrix Goeneutte, Maison de Banlieue et de l’Architecture.

♦ EVRY CENTRE-ESSONNE : PROMENADE AU-DESSUS DU SOL

Isabelle Bichon, Service Mémoire et documentation de la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne.

♦ PONTS PROTÉGÉS DE L’ESSONNE ET AUTRES OUVRAGES INTÉRESSANTS

Karine Médrala-Cervo, Service du patrimoine culturel, direction de la Culture, Conseil général de l’Essonne.

Bibliographie, sources et sitographie

Remerciements

 

Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture, janvier 2012.

Description : 108 pages, illustré. ISBN : 978-2-9538890-0-0

Exposition itinérante : « Tandis que sous le pont… Ponts et ouvrages d’art en Essonne » En savoir +

Commande : sur place, par mail ou au 01 69 38 07 85, puis envoi d’un chèque à l’ordre de Maison de Banlieue (10 € plein tarif ou 8 €  tarif adhérents + frais de port).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *