Nouvelle bulle culturelle n°1

La Maison de Banlieue et de l’Architecture vous donne rendez-vous tous les samedis pendant le confinement avec ses nouvelles bulles culturelles, pour en découvrir plus sur le patrimoine de banlieue et de ses « villes d’art Modeste et d’histoires Simples ».


Nouvelle bulle culturelle n°1 :

La banlieue à l’heure américaine

Quel est le point commun entre l’aviateur Jean Mermoz et la ville d’Athis-Mons ? 

Une des rues de la cité de l’air à Athis-Mons porte le nom de l’aviateur Jean Mermoz. Les autres rues de ce quartier, construit à partir de 1948, rendent également hommage à des aviateurs ou des mécaniciens en aéronautique. En effet, la cité de l’air avait pour vocation d’accueillir le personnel de la compagnie Air France et de l’aéroport d’Orly, alors en construction.

La plupart des plaques de nom de rue ont été remplacées mais on peut encore en observer certaines d’origine, placées au pied des maisons comme dans la rue Jean-Le Duff. Les rues deviennent communales en 1960.

La cité de l’air est un exemple précurseur d’ensemble pavillonnaire inspiré des banlieues américaines avec ses maisons de plain-pied, sans clôture pour séparer les jardins ou délimiter les espaces publics.

L’aménagement de ses larges espaces verts a été confié à Albert Audias, professeur à l’Ecole d’horticulture de Versailles et conseiller technique à la direction des parcs et jardins de la Seine. Le quartier fait aujourd’hui l’objet d’un projet de transformation.

L’architecture de la cité de l’air est particulièrement novatrice au moment de sa construction : les autres exemples de pavillons à l’américain en Ile-de-France n’apparaissent que dans les années 1960. En Essonne, on trouve aussi l’exemple du village Levitt à Mennecy, le plus grand ensemble construit par la Société Levitt en Europe.

Cité de l’air, Athis-Mons, 2020…………………………………………………………………………Village Levitt, Mennecy, 2010

Pour en savoir plus sur les quartiers pavillonnaires en banlieue, n’hésitez pas à télécharger notre cahier n°3 « Mémoires et projets du pavillonnaire en Nord-Essonne » ici.

Vous pouvez retrouver les nouvelles bulles culturelles sur les réseaux sociaux et le site Internet de la Maison de Banlieue et de l’Architecture. N’hésitez pas à les diffuser autour de vous et à la semaine prochaine pour une autre bulle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *