Atelier bénévole de recherche historique sur la Première Guerre mondiale

L'usine Bellanger, à Athis-Mons, reconvertie en usine d'obus de 75 pendant la Grande Guerre

14-18 : une guerre si lointaine et si proche sur le territoire des Portes de l’Essonne (Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge, Morangis).

Après les noms de rues et l’histoire du peuplement des Portes de l’Essonne, la Maison de Banlieue et de l’Architecture lance, à l’occasion du centenaire de 14-18, un atelier sur l’histoire du territoire pendant la Grande Guerre. A partir des archives municipales et départementales en priorité, nationales s’il y a lieu, il s’agira d’étudier comment ces cinq communes ont vécu la guerre. Si celle-ci n’a pas eu lieu directement sur notre territoire, elle l’a impacté fortement. La mobilisation de ce qu’on nomme « l’arrière » a été complète et décisive pour l’issue finale. Usines reconverties pour l’armement, réquisitions en tout genre, rationnement, châteaux et collèges transformés en hôpital, premières commémorations des morts… nos villes se sont trouvées d’autant plus concernées par la guerre qu’il y avait la présence de la gare de triage de Juvisy, lieu de stockage, de transit des troupes comme des armes et des marchandises en tout genre.

Bien des pistes à explorer !

Après quatre années de travail, l’atelier de recherche historique sur la Ière Guerre mondiale touche à sa fin.

Il a donné lieu à la publication de l’ouvrage En arrière toutes! Des villes de banlieue dans la Grande Guerre, en vente à la Maison de Banlieue et de l’Architecture. Il accompagne l’exposition éponyme, présentée à la Maison de Banlieue et de l’Architecture jusqu’au 19 décembre 2018.

 

 

Renseignements : 01 69 38 07 85 – infos@maisondebanlieue.fr

Images : L’usine Bellanger, à Athis-Mons, reconvertie en usine d’obus pendant la Grande Guerre. L’infanterie anglaise dans une rue de Juvisy, 1915.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *