Mémoires d’étudiants

Le triage d’Athis-Juvisy, de 1939 à 1945, a fait l’objet d’un travail de recherche consultable au centre de documentation.

 

Ils sont étudiants à l’école d’Architecture de Versailles (EAV),à l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-la Villette (ENSAPLV),à l’université  de Paris 1, d’Evry Val d’Essonne ou d’autres établissements supérieurs et ont déposé leur mémoire de fin d’études au centre de documentation de la Maison de Banlieue et de l’Architecture.

 

Le mémoire est, par définition, le résultat d’un travail de recherche de niveau universitaire, présenté dans un format relativement réduit. C’est un document non publié (on parle en documentation de « littérature grise ») dirigé par des professeurs spécialistes d’un domaine (Annie Fourcaut en histoire urbaine, Gilles Clément pour le paysage…). Le mémoire est porteur d’une actualité. Il présente un état des lieux d’une question avec une bibliographie à jour des données. Il révèle par ailleurs l’intérêt de chercheurs pour un sujet lié à un territoire.

Ainsi, à ce jour, une trentaine de mémoires en version papier ou numérique ont été déposés au centre de documentation. Ils abordent des questions d’architecture, d’histoire, de géographie, de société, de paysage. Une vingtaine étudie le territoire de la Calpe (Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge, Morangis). Plusieurs présentent une recherche thématique sur une commune de l’Essonne (le quartier des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, la ville haute d’Etampes, les jardins de  Saulx-les-Chartreux),d’autres une recherche historique (le site ferroviaire d’Athis-Juvisy pendant la Seconde Guerre mondiale).

Autre thématique de recherche : l’habitat. En 2013, Nicolas Bisensang, étudiant à l’ENSAPLV, choisit le secteur  traversé par l’Aqueduc de la Vanne pour étudier le pavillonnaire. Son mémoire s’intitule : « Dans les pavillons ; pour une médiation intrusive d’un paysage ordinaire ». Il y questionne  le « processus pavillonnaire » en général et sa manifestation, en particulier, le long de l’aqueduc de la Vanne en Essonne, en vue d’une meilleure compréhension de ses enjeux.

 

Quelques exemples de mémoires déposés au centre de documentation :

Comparaison entre la villa des Gravilliers (1897) et la villa Athis Beauté (1923) : Étude du mode d’urbanisation pavillonnaire sur le plateau athégien / David Banvillet. École d’Architecture de Versailles (EAV),2002. – 30 p.

Et si la ville cultivait ses horizons… Un coteau à la confluence de l’Orge et de la Seine / Stephane Remillet. Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, 1999. – 65 p

La construction de la ville haute d’Etampes 1945-1969 : naissance d’un quartier ? / Julie Merlaud. Paris : Université de Paris I, 2007. – 63 p.

Le site ferroviaire de Juvisy/Athis-Mons pendant la Seconde Guerre mondiale 1939-1945 : Quotidien, résistances et destructions d’un des principaux triages de la région parisienne / Benjamin Pereira. Université Evry Val d’Essonne, 2014. – 352 p.

Symbolique et efficience des discours et des pratiques de sécurisation dans leurs formes institutionnalisées et/ou informelles à l’égard des populations des biens et des lieux en banlieue à la fin des années 1990 : Le cas du quartier des Tarterêts à Corbeil-Essonnes (1970-2007) / Youssouf Coulibaly. Université d’Evry Val d’Essonne, 2008. – 734 p.

Des petits jardins dans un « grand jardin » ; petites et grandes histoires de jardins et de jardinier(e)s, inventaire, étude et compréhension d’un phénomène jardinier furtif , en piémont nord du Rocher à Saulx-les-Chartreux (91) :  Mémoire Master Jardin, Histoire Patrimoine Paysage (JHPP) / Antoine Quenardel. Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, 2012. – cédérom

 

Vous êtes étudiant et vous travaillez sur l’architecture, l’histoire, la géographie… en lien avec la banlieue ? N’hésitez pas à déposer votre mémoire, il rejoindra la collection du centre de documentation et sera référencé dans le catalogue en ligne.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *