Cités idéales : L’utopisme et l’environnement (non) bâti

Cités idéales : L’utopisme et l’environnement (non) bâti, Ruth Eaton, Bibliothèque des Amis du fonds Mercator, 2001

« Cités idéales survole en un vaste panorama plus de deux millénaires de tentatives occidentales d’inventer la cité parfaite, berceau de la société idéale. Cet ouvrage englobe non seulement l’architecture et l’urbanisme, mais aussi l’art, la littérature, la philosophie et la politique. Il nous guide à travers les environnements imaginaires d’une multitude de personnalités et de mouvements fascinants – et souvent controversés – , tels Platon, Filarete, Léonard de Vinci, Thomas More, Thomas Jefferson, Claude Nicolas Ledoux, Charles Fourier, Etienne Cabet, Robert Owen, William Morris, Ebenezer Howard, Bruno Taut, Le Corbusier, Franck Lloyd Wright, les situationnistes européens, les métabolistes japonais, Archigram, Superstudio, etc.

Dans ce livre richement illustré, l’auteur explore la capacité des cités idéales à susciter la réflexion et le changement, de même qu’il définit dans quel conditions l’environnement urbain de l’avenir pourra continuer à bénéficier de cette fonction vitale.

les cités idéales présentées par Ruth Eaton n’existent pour la plupart que dans le domaine virtuel des idées, sur l’étroit sentier situé entre rêve et cauchemar. Si certaines tentatives notoire de franchir la frontière qui sépare l’idée de la réalité ont fortement discrédité l’utopisme, il faut toutefois se souvenir, comme le rappelait le critique d’architecture américain Lewis Mumford, qu' »une carte du monde qui n’inclut pas l’Utopie ne mérite même pas un coup d’oeil ». Sans ces expériences, certes dangereuses mais qui incitent à la réflexion, le monde serait en effet bien moins fascinant » [note de l’éditeur]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *