Bulle culturelle n°16

Carte postale, 1923

Où sont amarrés ces bateaux ?

Ces bateaux sont amarrés au niveau de Châtillon, à la limite entre Juvisy et Viry. Leur port d’attache, Juvisy, est noté sur la proue, à droite. Ce nom de Châtillon évoque une construction médiévale employée comme tour de guet qui aurait pu surveiller la navigation, même s’il n’en demeure aucune trace.

Châtillon était un port de commerce qui était aussi desservi par des coches d’eau transportant jusqu’à 400 passagers. Ils respectaient, dès le XVIIIe siècle, un calendrier et des horaires précis. Ce transport fluvial de personnes a perduré après l’arrivée du chemin de fer. Dans la monographie communale de Viry-Chatillon rédigée en 1899, l’instituteur Léon Antoine Deprun évoque ces bateaux qui permettent de faire des excursions estivales entre Paris, Ablon et Corbeil.

Des trains de bois en provenance de Clamecy et d’Auxerre animaient également le fleuve.

Le trafic fluvial augmente fortement au XIXe siècle, accompagné par une amélioration des conditions de navigation et un développement de l’industrie. La Seine, qui n’était navigable que par intermittence, est canalisée en 1859. Les barrages-écluses du Port-à-l’Anglais à Vitry et d’Ablon sont construits en 1864 et 1865. Les bateaux sont de plus en plus motorisés et donc moins dépendants des chemins de halage, et leur taille augmente.

Les capacités du port de Chatillon doivent être développées et des travaux sont envisagés par la municipalité en 1825. C’est aujourd’hui un port de stockage et de distribution appartenant à Ports de Paris.

Carte postale

Dans quelle ville se situe cette darse ?

Cette darse se situe à Viry-Chatillon, dans le port Longuet.

La ville de Viry-Chatillon a connu différents ports. Les capacités du port de Chatillon jugées insuffisantes par les établissements Piketty, ils construisent un port privé en 1896, lequel sera mécanisé en 1912. Avant cette date, le chargement des pierres qui pouvaient peser jusqu’à 20 kg se faisait à la main. Ce port a été en activité jusque dans les années 1980.

Le port Longuet a ouvert en 1934. C’est un port de transbordement qui sert donc au transfert des marchandises entre deux navires ou entre un navire et un autre moyen de locomotion. Les entreprises Longuet et Deschiron créent une darse, aménagent une partie de la fouille Longuet pour créer des quais et des docks capables d’accueillir les marchandises en transition ainsi que des garages et des logements pour le personnel. La proximité de la gare de Juvisy permet de transférer facilement les marchandises des trains aux péniches. La darse de Viry-Chatillon est remblayée en 1990.

Merci à Isabelle Neuviale pour son article dans le cahier La banlieue à toutes vitesses. Histoire et projets des transports et mobilités qui a servi de base à la rédaction de cette bulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *