Cahier n° 23 : A l’enseigne de la banlieue. Histoire et projets des commerces

De nombreuses formes de commerces sont représentées et juxtaposées en Essonne : halle du Moyen Âge, marchés, hypermarchés, centres commerciaux, zones d’activité, circuits courts, commerces de centre-ville, de quartiers pavillonnaires, de grands ensembles, dans la ville nouvelle. Autant d’exemples singuliers ou ordinaires qui témoignent de la fabrication de la banlieue.

Le commerce a imprimé sa marque dans le paysage de la banlieue et du périurbain. Il représente un enjeu urbain et social fort, d’autant plus en Île-de-France, d’un pôle commercial de premier plan : Paris. Il s’agit donc bien un enjeu métropolitain et par conséquent d’un bon sujet pour entrer de plain-pied dans le Grand Paris.

Ce cahier explore des situations commerciales emblématiques afin de questionner les évolutions du commerce, en mettant en perspective l’histoire et le contemporain. Il présente un panorama des commerces en banlieue à l’échelle des Portes de l’Essonne et de l’Essonne et des situations locales : les halles médiévales, les foires et marchés de Dourdan, la rue Saint-Spire à Corbeil-Essonnes, la vie commerciale du quartier des Graviers à Massy, l’avènement des centres commerciaux et des grandes surfaces avec les exemples d’Evry et de Sainte-Geneviève-des-Bois, les modes de consommation dans le territoire Centre Essonne Seine Orge, la patrimonialisation d’un supermarché à Ris-Orangis ou les modes d’achat alternatif avec les Barbes vertes.

 

Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture, janvier 2016.

Description : 120 pages, illustré (couleur). ISBN : 978-2-9538890-6-2.

Exposition itinérante : « A l’enseigne de la banlieue. Histoire et projets de commerces ». En savoir +

Commande : envoi d’un chèque à l’ordre de Maison de Banlieue (12 € plein tarif ou 10 €  tarif adhérents + 4,40 € de frais de port).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *