Cahier n° 15 : Le clos et l’ouvert. Clôtures de banlieue en Essonne

Cette publication propose de réfléchir sur la question des espaces ouverts et des espaces fermés en banlieue essonnienne.

En banlieue, à pied, en deux ou quatre roues, avec le train, on ne peut pas se déplacer sans être encadré par des barrière, des clôtures : celles des pavillons, depuis peu celles des immeubles de grands ensembles, les grilles des équipements, les grillages des zones ferroviaires ou industrielles, les murs anti-bruit ou les glissières de sécurité des grandes voies… A la fois protéger de l’extérieur (ou de l’intérieur), pour séparer l’espace public – ou commun – du privé, ces clôtures sont un élément incontournable de notre environnement urbain. Elles ont une histoire, des fonctions, utilisent des formes et des matériaux qui bougent avec le temps. Des clos des maisons des champs à toutes les décennies du pavillonnaire depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos quartiers sensibles en voie de résidentialisation, nous avons voulu, avec la complicité du Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de l’Essonne, du Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne et de quelques photographes, vous donner à lire et à voir quelques-uns de ces signes si spécifiques de nos villes d’art Modeste et d’histoires Simples.

 

Sommaire :

♦ AVANT-PROPOS

Pascal Martin, président et François Petit, directeur, Maison de Banlieue et de l’Architecture

♦ L’ENCLOS ET L’OUVERT EN BANLIEUE / Entretien choral

Évelyne Bouzzine, directrice du Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne (CRPVE) ; Houda Hissar, chargée de mission CRPVE ; Anne Brochot, architecte du Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de l’Essonne (CAUE 91) ; Jean Larive, enseignant en philosophie et photographe ; Béatrix Goeneutte, animatrice de la Maison de Banlieue et de l’Architecture ; François Petit, directeur de la Maison de Banlieue et de l’Architecture ; Pascal Martin, président de la Maison de Banlieue et de l’Architecture

♦ LE CLOS ET L’OUVERT / Clôtures de banlieue en Essonne

François Petit, directeur, assisté de Béatrix Goeneutte, animatrice de la Maison de Banlieue et de l’Architecture

♦ POUR MIEUX COMPRENDRE LA RÉSIDENTIALISATION / Historiques, principes, exemples essonniens

Évelyne Bouzzine, directrice ; Louise Binet, chargée d’information et Houda Hissar, chargée de mission, Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne (CRPVE)

♦ LA RÉSIDENTIALISATION… C’EST UN PEU COMME À LA MAISON !

Dominique Le Borgne, coordonnateur de gestion urbaine de proximité, Service de renouvellement urbain, ville d’Athis-Mons

♦ CONSIDÉRATIONS EN PASSANT

Jean Larive, enseignant en philosophie et photographe en clôture

Quelques définitions

Bibliographie

Remerciements

 

Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture, avec le concours du Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne (CRPVE) et le Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de l’Essonne (CAUE 91), novembre 2009.

Description : 88 pages, illustré. ISBN : 2-9521356-7-2.

Auteurs des articles : E. Bouzzine, directrice du CRPVE ; François Petit, directeur de la Maison de Banlieue et de l’Architecture ; Dominique Le Borgne, coordonnateur de gestion urbaine de proximité au service de renouvellement urbain de la mairie d’Athis-Mons ; Jean Larive, enseignant en philosophie et photographe.

Exposition itinérante : « Le clos et l’ouvert : clôtures de banlieue en Essonne » En savoir +

Commande : sur place, par mail ou au 01 69 38 07 85, puis envoi d’un chèque à l’ordre de Maison de Banlieue (10 € plein tarif ou 8 €  tarif adhérents + frais de port).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *