Cahier n° 1 : 1917 – l’appel des sirènes, quai de l’Industrie à Athis-Mons ou le travail d’un enfant gratteur de lopins dans une usine fabriquant des obus de 75

Ce cahier est la rencontre inédite entre un reportage photographique, réalisé en 1917 au sein d’une usine de bidons reconvertie dans la fabrication d’obus de 75, et des extraits de l’autobiographie d’un Athègien relatant avec humour son expérience de « gratteur de lopins » dans cette usine. Ces documents sont une mine d’information, sur la mobilisation de « l’arrière » pendant la première guerre mondiale, la vie ouvrière et quotidienne du début du siècle – une vie de banlieue naissante.

Sommaire :

Introduction – François Petit, responsable Maison de Banlieue ; Bruno Bossard, directeur et Francis Duverneuil, Centre culturel d’Athis-Mons

La photographie lors de la première guerre mondiale – Eric Bourgougnon, conservateur du Musée français de la photographie de Bièvres

♦ EXTRAITS DE L’AUTOBIOGRAPHIE D’HENRI TOURON

Liste des morts d’Athis-Mons au cours de la première guerre mondiale – Plan de l’usine

Réalisation : François Petit, centre culturel d’Athis-Mons. Juin 1999.

Texte autobiographique : Henri Touron.

Exposition itinérante : « 1917 : l’appel des sirènes, quai de l’Industrie à Athis-Mons » En savoir +

La publication est épuisée, elle est consultable au centre de documentation ou téléchargeable (PDF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *