CENTRE D'INTERPRETATION DE L'ENVIRONNEMENT URBAIN, DU PATRIMOINE EN BANLIEUE ET DE L'ARCHITECTURE (ESSONNE)

11 juillet 2009



Exposition : Sept p’tites tours… et puis s’en vont / la Croix-Blanche, Vigneux-sur-Seine.

 


 

Des quatre points cardinaux les tours de Vigneux sont un repère incontournable du paysage de la banlieue en vallée de Seine nord essonnienne. Quelques soient les heures du jour ou les saisons, elles reflètent les humeurs et les couleurs du temps et veillent depuis plus de trente ans sur la vie des quartiers, des champs, du fleuve et des lacs, des bois ou de la forêt environnant, abritant des générations de modestes locataires. Un projet de rénovation urbaine en envisage la destruction, partielle…totale ? Pour reconstruire au pied de ces tours des petits immeubles, posant moins de « problèmes d’entretien, de sécurité… ».

Une tour, vous ne le savez peut-être pas, mais ça coûte cher ! Même si l’on veut en reconstruire à Paris comme dans d’autres pays d’Asie du sud-est ou du Moyen-Orient, des Amériques, histoire de gratter le ciel, d’éviter trop d’étalement urbain… Imagineriez-vous Montlhéry sans sa tour ? Ne pourrait-on pas envisager d’en élever d’autres à côté, comme une petite Défense essonnienne !

D’où vois-je les tours, que vois-je des tours ?

C’est le parti pris de cette exposition photographique (cartes postales, de familles et d’amateurs, du Service de l’Inventaire…).

 

Réalisation : MdBA, Gilles Paté (photographie) et Laurence Roy (maquette), avec le concours de Cinéam, du Service de l’Inventaire général du patrimoine culturel de la région Île-de-France et de quelques particuliers, 2010.

Présentation à la MdBA : du 6 mai au 11 juillet 2009.

Publication : dossier n° 5, éponyme. En savoir +

Autour de l’exposition : visites, conférences, randonnées urbaines… En savoir +