CENTRE D'INTERPRETATION DE L'ENVIRONNEMENT URBAIN, DU PATRIMOINE EN BANLIEUE ET DE L'ARCHITECTURE (ESSONNE)

12 novembre 2008



Exposition : Aux fours et aux moulins… Patrimoine industriel en Essonne

 

Les activités industrielles ont participé à la fabrication du paysage urbain de notre banlieue essonnienne. Ce patrimoine bâti, des moulins aux usines, constitué de formes et de matériaux variés, raconte une histoire de l’innovation technique, scientifique et du travail des hommes.

Hier, en pleine activité, aujourd’hui en friches, ces zones industrielles souvent délaissées offrent des potentiels de reconstruction de la ville sur la ville. Le foncier et le bâti peuvent être affectés à de nouveaux usages, dans un contexte de développement durable qui concerne tous les décideurs et aménageurs.

A travers différents exemples de sites essonniens, qui ont fait l’objet d’une campagne photographique dans l’urgence du Service de l’Inventaire général du patrimoine culturel du patrimoine culturel de la région Ile-de-France, cette exposition propose de réfléchir sur l’intérêt de ce patrimoine méconnu. Certains bâtiments méritent de voir considérer au mieux leur qualité architecturale et leur valeur patrimoniale, trace indéniable du travail, des efforts et de la peine des premiers banlieusards.

 

Réalisation : MdBA avec le concours du Service de l’Inventaire général du patrimoine culturel du patrimoine culturel, Région Île-de-France, 2008.

Présentation à la MdBA : du 12 novembre 2008 au 11 avril 2009.

Description : 12 Panneaux, 90 x 190 cm, supports et œillets.

Publication : Dossier n°4 de la MdBA, éponyme. En savoir +

Autour de l’exposition : visites, conférences, randonnées urbaines… En savoir +

Conditions de prêt : signer une convention, adhérer à la MdBA, assurer l’exposition pour une valeur de : 12 000 €

 

> Descriptif

> Panneaux

> Communiqué de presse

> Dossier pédagogique

 

 

 

 

 

 

 

 

1 novembre 2008



Dossier n° 4 : Aux fours et aux moulins… Patrimoine industriel en Essonne



Les activités industrielles ont participé à la fabrication du paysage urbain de notre banlieue essonnienne. Ce patrimoine bâti, des moulins aux usines, constitué de formes et de matériaux variés, raconte une histoire de l’innovation technique, scientifique et du travail des hommes.

Hier, en pleine activité, aujourd’hui en friches, ces zones industrielles souvent délaissées offrent des potentiels de reconstruction de la ville sur la ville. Le foncier et le bâti peuvent être affectés à de nouveaux usages, dans un contexte de développement durable qui concerne tous les décideurs et aménageurs.

A travers différents exemples de sites essonniens, qui ont fait l’objet d’une campagne photographique dans l’urgence du Service de l’Inventaire général du patrimoine culturel de la région Île-de-France.

Cette publication, qui reprend les textes de l’exposition du même nom, propose de réfléchir sur l’intérêt de ce patrimoine méconnu. Certains bâtiments méritent de voir considérer au mieux leur qualité architecturale et leur valeur patrimoniale, trace indéniable du travail, des efforts et de la peine des premiers banlieusards.

 

Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture avec le concours du Service de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Région Île-de-France. Novembre 2008.

Description : 12 pages (illustré). ISBN : 2-9521356-5-7.

Exposition : « Aux fours et aux moulins. Patrimoine industriel en Essonne » En savoir +

Commande : envoi d’un chèque à l’ordre de Maison de Banlieue (2 € plein tarif  ou 1 €  tarif adhérents + 2 € de frais de port) ou en ligne ci-dessous.

 

Paiement en ligne Paypal
 

1 novembre 2008



Cahier n° 14 : De la sente à l’avenue. Inventaire des rues des « Portes de l’Essonne »

 

 

De la sente à l’avenue vous invite à découvrir les quelques 440 rues de la communauté de communes (devenue d’agglomération) « Les Portes de l’Essonne » (Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge et Paray-Vieille-Poste). Cet inventaire des rues permet de suivre la façon dont se sont fabriquées ces trois villes. L’histoire des rues, c’est l’histoire des villes, de l’espace public partagé.

Que présuppose donc le nom d’une rue, d’un quai ou d’une place ? Une appellation n’est jamais le fruit du hasard. Relativement récente, ces dénominations reflètent souvent le rapport des habitants à des personnalités locales comme nationales, à des évènements historiques, à des valeurs morales ou à des éléments de notre environnement.

Signalons que ce cahier est le résultat du travail d’un atelier de bénévoles de l’association qui ont, depuis deux ans, collecté des informations.

 

Sommaire :

Avant-propos François Garcia, maire d’Athis-Mons et président de la CCPE

 

Préface Pascal Martin, président et Marie-Claire Roux, administratrice de la Maison de Banlieue et de l’Architecture

 

♦  DE NOS CHEMINS ET PAVÉS D’HIER À NOS RUES ET ROUTES D’AUJOURD’HUI

♦ LES CENTRES A GÉOMÉTRIE VARIABLE

Les centres anciens d’Athis-Mons, sur les traces de deux villages du Hurepoix : le vieil Athis / le vieux Mons / les rues ; le centre ancien de Juvisy-sur-Orge remodelé et reconstruit / les rues ; le centre de Paray-Vieille-Poste : une création contemporaine / les rues

♦ LA VALLÉE DE LA SEINE ET DE L’ORGE : UN ESSOR VENU DU CHEMIN DE FER

Une croissance nouvelle pour Juvisy-sur-Orge entre voies ferrées et Seine : l’entrevoies et le quartier Seine de Juvisy / les rues ; de nouveaux quartiers pour Athis-Mons, le Val d’Athis et la Plaine basse / les rues

♦ LE COTEAU : DES LIEUX PRIVILÉGIES ENTRE ESPACES VERTS ET ZONES RÉSIDENTIELLES

Le coteau de Juvisy-sur-Orge / les rues ; le coteau d’Athis-Mons / les rues

♦ LE PLATEAU TRAVERSÉ PAR LA ROUTE NATIONALE 7

Le plateau à Paray-Vieille-Poste / les rues ; le plateau à Athis-Mons / les rues ; le plateau à Juvisy-sur-Orge / les rues

Conclusion – Cartes et plans – Index – Plans de repérage – Source et bibliographie – Glossaire – Liste des rues disparues à Paray-Vieille-Poste suite à l’expropriation – Tableau des noms en commun sur les trois communes


Réalisation : Maison de Banlieue et de l’Architecture, atelier de recherche sur les rues sous la direction de Marie-Claire Roux. Coordination : Béatrix Goeneutte et François Petit. Novembre 2008.

Description : 226 pages, illustré (plans en couleur). ISBN : 2-9521356-4-1.

Commande :envoi d’un chèque à l’ordre de Maison de Banlieue (8 € plein tarif ou 6 €  tarif adhérents + 3 € de frais de port) ou en ligne ci-dessous.

Paiement en ligne Paypal